LES FILS DE LA HOULE

Les fils de la Houle. Editions Yellow Concept Bretagne

Cancale est une porte ouverte sur le monde. Ne vous fiez pas à l’allure bonasse des pêcheurs. Tel qui vous parle aujourd’hui était l’an dernier au Kerguelen, tel autre qui flâne à l’Epi, en chaussons de feutre, bras en écharpe arrive du Groenland, tel autre a eu les jambes brisées par une vague. Les gens ne sont pas confinés au fond de leur baie. Ils ont les yeux fixés sur tous les ports où l’on prend et où l’on vend du poisson. Cancale fournit des capitaines à tous les chalutiers qui raclent les fonds de l’Islande ou de Terre-Neuve. Jean Urvoy

Ses vacances à Cancale furent pour Jean Urvoy des années enchantées. Le matin, il allait peindre observant dans le même temps le peuple de la Houle, anciens marins assis près du Corps des Douanes, ménagères munies de leur seau qu’elles iraient vider… sur la grève, ou d’un broc pour le remplir à la fontaine, marchandes de poissons avec leur brouette chargée de caisses et d’une balance, attendant l’arrivée du bateau de leur mari…

Ecrit par Jean URVOY



20 TTC    


Imprimer


Ecrire un message